• Comment élaborer un programme pour l’école secondaire

    Sep 09, 2011

    Bryan Gee, enseignant et entraîneur de club – Port Coquitlam, C.-B.

    Voici quelques éléments d’information sur le programme que j’ai mis en œuvre afin de favoriser le développement du volleyball à Port Coquitlam :

    1) J’ai établi des relations avec les enseignants de 5e année des écoles cibles, qui ont alors amené leurs élèves, garçons et filles, à un camp de minivolleyball que j’organisais en juin. J’en profite alors pour démontrer aux enseignants quelques exercices. Cela me permet de développer une relation avec des athlètes plus jeunes, d’obtenir les coordonnées pour les rejoindre et, je l’espère, leur donner une première expérience positive du volleyball. Les filles de mon équipe senior sont invitées à agir comme entraîneures pour les jeunes.

    2) Au début de septembre, je tiens quelques séances d’entraînement de volleyball dans des écoles secondaires à l’intention des filles de 6e, 7e et 8e années. Les filles de mon équipe sénior agissent avec moi comme entraîneures, et je les encourage à devenir entraîneures d’équipes d’une école intermédiaire. Les jeunes travaillent bénévolement, car ils doivent faire du travail bénévole pour obtenir leur accréditation. Je leur apprends certains exercices et j’aide les jeunes à développer certaines habiletés de base. C’est également à ce moment que je fais de la publicité pour le camp du dimanche que nous organisons.

    3) Chaque dimanche, nous organisons en soirée un camp destiné aux filles de tous les niveaux. Nous leur enseignons les habiletés et techniques de base. Les frais de participation à ce camp sont minimes, et l’argent recueilli sert d’activité de financement pour l’équipe féminine sénior. Le camp se poursuit jusqu’aux camps de sélection des clubs. Et lorsque le nombre de participantes au camp est suffisamment élevé, nous formons simplement une équipe avec ce groupe.

    4) Toutes les équipes sont invitées à assister au tournoi Red Serge Volleyball.

    Dans notre concept de développement, nous misons beaucoup sur les situations de jeu. Nous commençons par des situations un contre un, puis deux contre deux, etc. Nous avons élaboré de nombreuses adaptations du jeu pour développer certaines habiletés et certains mécanismes de communication spécifiques. Sous certains aspects, je trouve que le défi est plus grand d’entraîner ces jeunes que les filles plus âgées.


    Bonne chance!

    Bryan